Le principe des trois couches

couchesChoisir sa tenue

A retenir : Un tee-shirt en coton met trois fois plus de temps qu’un tee-shirt en nylon pour sécher.

Lequel d’entre nous n’a jamais souffert du froid, de l’humidité ou à l’inverse, transpirer pendant l’effort au point de se sentir tremper de l’intérieur.

S’habiller correctement garde la peau sèche et aide à conserver la bonne température corporelle pendant l’exercice. Le thermostat du corps fonctionne mieux si la transpiration est écartée de la peau aussi vite que possible. Cela empêche la transpiration de rester sur la peau, bloquer les pores et augmenter la température corporelle. Cela évite aussi à vos vêtements de devenir mouillés et moites, ce qui vous surcharge et vous refroidit.

Pour répondre aux contraintes climatiques, le principe des trois couches a largement fait ses preuves.
1276177108_1640074181

Couche 1 : Couche de base
C’est là sans équivoque l’élément le plus important du système des couches. Cette couche de base se porte à même la peau et assume deux fonctions. Elle doit évacuer (transmettre l’humidité de la peau vers les couches supérieures) la transpiration de la peau par capillarité tout en conservant la chaleur du corps, et être idéalement légèrement élastique afin d’offrir un maximum de liberté de mouvement et un confort optimal. Le polyester est le principal composant des couches de base; il tient chaud, évacue parfaitement la transpiration et est confortable. La soie est également très populaire comme couche de base; elle est très confortable mais présente des lacunes au niveau de l’évacuation de l’humidité et de la conservation de la chaleur du corps. Éviter le coton, en effet, un t-shirt en coton mais trois ois plus de temps qu’un t-shirt en nylon pour sécher.

Couche 2 : Isolation – renforcement et chaleur.
Cette seconde couche se porte par au dessus de la couche de base. Elle est constitué de vêtements légers et flexibles, qui emmagasinent la chaleur vitale du corps pendant qu’ils évacuent l’humidité vers l’extérieur où elle pourra s’évaporer, ou vers la troisième couche, si vous en portez une. Les vêtements de la deuxième couche sont dessinés pour des conditions froides, mais peuvent aussi être portés comme couche de protection par temps doux. La forme la plus courante de couche intermédiaire est le ‘polar’; il offre une isolation efficace, un bon rapport chaleur/poids et est extrêmement flexible. En règle générale, plus le ‘polar’ est épais, plus il est chaud. Il existe de nombreux types de ‘polar’, à l’inclusion de modèles coupe-vent et résistants à l’eau.

Couche 3 : Protection – votre bouclier contre l’environnement.
La troisième couche, la plus proche de l’extérieur, vous protège des éléments : pluie, neige, vent et froid. Elle assure une protection fiable, tout en évacuant les excès de chaleur et en permettant à l’humidité de s’évaporer vers l’air environnement comme il se doit.

Le but du système de couches est d’offrir à l’utilisateur un maximum de confort, quelles que soient les conditions. Un seul élément suffit pour déséquilibrer complètement le système. Par exemple, une couche en coton ou une veste non-respirante entraînant la formation de condensation. La création d’un système d’habillement approprié est essentielle à votre confort et au plaisir que vous retirez de vos activités en plein air.

Quelques conseils pratiques
– Il faut adapter le système des trois couches en fonction des conditions climatiques.
– Lors de vos sorties nocturnes pensez à vous équiper d’éléments réfléchissants pour être visible de tous.

Les commentaires sont fermés.